La retrospective The French Old Wave à New York (été 2012)

24/08/2012
Par

Depuis le 17 août jusqu’au 13 septembre 2012, le mythique cinéma new yorkais FILM FORUM projette une rétrospective de films français fort judicieusement nommée :

The French Old Wave (autrement dit la Vieille Vague Française en opposition bien sur à la Nouvelle Vague).

C’est donc une célébration de l’âge d’or du cinéma français des années 30 aux années 50 à travers 53 films dont voici ce qu’en pense le fameux programmateur du Film Forum Bruce Goldstein  :

Bien qu’attaqués de manière fameuse par François Truffaut et les jeunes critiques des années 50, les films créés par la vieille garde du cinéma français – que Truffaut appelait péjorativement  le cinéma de qualité – apparaissent avec le recul inclure bon nombre de classiques les plus éternels du cinéma français.

Bien que la Nouvelle Vague a revigoré non seulement le cinéma français mais aussi le cinéma mondial, elle a éclipsé injustement cette extraordinaire et riche période précédente. A un moment donné, La Femme du boulanger et La Kermesse Héroïque faisaient partie de la culture de base de tout cinéphile américain mais ils sont maintenant complètement oubliés.

Et bien que des réalisateurs admirés par la Nouvelle Vague en font toujours partie, comme Renoir ou Ophuls, il y en a beaucoup d’autres comme Jean Grémillon, René Clair, Claude Autant-Lara, Christian-Jaque, Yves Allégret, Pierre Chenal, André Cayatte, Jean Dellannoy, René Clément, Marcel Carné, et Jacques Becker, qui doivent être ré-évalués.

(source)

Cela fait plaisir de voir que petit à petit les barrières tombent et que les films de cette époque commencent à être ré-evalués.

Par exemple, récemment grâce au coffret sur les films de Gremillon durant la guerre que l’éditeur Criterion vient d’éditer pour la première fois aux USA et à la rétrospective à Bologne Il Cinema Ritrovato qui lui était consacré, les américains et les autres commencent à redécouvrir les films de Jean Gremillon. Il était temps !

En France on attend toujours une édition DVD de La Petite Lise par exemple (l’un de ses chefs d’oeuvres).

Dans cette rétrospective du FILM FORUM, vous retrouvez les réalisateurs reconnus comme RenoirOphülsRené ClairCarné mais aussi (et c’est tout l’intérêt de ce genre de manifestation) des réalisateurs sans doute moins (re)connus à l’étranger comme Yves Allégret ou Pierre Chenal.

Mais dans notre impatience, nous ne pouvons que regretter l’absence de films très importants et pourtant oubliés comme La Tête d’un homme de Duvivier ou Eaux Troubles d’Henri Calef.

Qui connait Quartier sans soleil de Dimitri Kirsanoff maintenant ?

Quel dommage d’ailleurs de projeter Fanfan La Tulipe si peu représentatif des films plus personnels de son auteur Christian Jaque qui a su parmi des films de commandes réaliser des grands films comme L’Enfer des Anges sans parler des Disparus de St Agil.

Idem pour Pierre ChenalCrime et Châtiment est un bon film mais La Foire aux chimères c’est autre chose ! !

Bref, la liste est longue des réalisateurs et des films français oubliés faute d’une édition DVD ou d’une copie projetable en salle ou à la TV.

L’intérêt de cette rétrospective The French Old Wave est d’inciter les new yorkais cinéphiles à creuser un peu plus dans la cinématographie française d’avant 1959 et à aller au delà des préjugés d’une certaine critique vieillissante.

Car il est dommage qu’à l’étranger ce soit toujours les mêmes qui aient les honneurs alors que le cinéma de ces décennies là regorge de pépites oubliées, ce que le critique du Village Voice Nick Pinkerton appelle la Terra Incognita du cinéma français.

L’écho rencontré par cette manifestation est encourageante à bien des égards, souhaitons qu’à l’étranger (faute d’être honoré comme il se doit en France) ce cinéma ne tombe plus dans l’oubli et continue d’être redécouvert.

Ce n’est qu’un début, espérons-le.

xxx

Le FILM FORUM se trouve au 209 West Houston Street, entre la 6th Avenue etVarick (7th Avenue) à New York.

p.s

Notons que cette manifestation a été organisée avec le concours de  l’Institut Français et des Services Culturels de l’Ambassade Française.

 

p.s suite

Certains films seront projetés en Septembre à l’American Cinematheque de Los Angeles, voir leur site.

« A REMINDER OF HOW LUCKY YOU ARE TO LIVE IN NEW YORK!
The crème de la crème of the era that François Truffaut, et al., needed to thumb their noses at – works that have aged better than most of the New Wave. »

« La crème de la crème des films d’une époque, dont François Truffaut (et les autres) faisaient fi, vieillissent mieux que la plupart des films de La Nouvelle Vague. »

– David Edelstein, New York magazine –

Time Out says

Mon Aug 6 2012

Film Forum surveys the French cinema of the ’30s, ’40s and ’50s, which is too often overshadowed by the New Wave output of Godard, Truffaut et al.

 

Voici la liste de tous les films projetés (avec leurs titres anglais) classés par réalisateurs.

Sans surprise ce sont les films de Jean Renoir qui sont les plus projetés, suivi de… Jean Gremillon et René Clair, cinq films chacun.

Jean Renoir (6 films)

Boudu Saved From Drowning (1932);
Toni (1934);
A Day in the Country (1936);
Grand Illusion (1937);
La Bête humaine (1938);
The Rules of the Game (1939);

Jean Grémillon (5 films)

Gueule d’amour (1937);
L’Étrange Monsieur Victor (1938);
Remorques (1941);
Lumière d’été (1943);
Le Ciel est à vous(1944);

René Clair (5 films)

The Italian Straw Hat (1928);
Under the Roofs of Paris (1930);
A nous la liberté (1931);
Le Million (1955);
Les Grandes manœuvres(1955);

Max Ophüls (4 films)

La Ronde (1950);
Le Plaisir (1952);
The Earrings of Madame De … (1953);
Lola Montès (1955);

Marcel Carné (3 films)

Hôtel du Nord (1938);
Le Jour se lève (1939);
Children of Paradise (1945);

Julien Duvivier (2 films)

Poil de carotte (1932);
Pépé le Moko (1937);

Marcel Pagnol (2 films)

César (1936);
The Baker’s Wife (1938);

Claude Autant-Lara (2 films)

Douce (1943);
La Traversée de Paris (1956);

Jean Delannoy (2 films)

L’Éternel retour (1943);
La Symphonie pastorale (1946);

Jean Cocteau (2 films)

Beauty and the Beast (1946);
Orphée (1950);

Henri-George Clouzot (2 films)

Quai des Orfèvres (1947);
Diabolique (1955);

Yves Allégret (2 films)

Une si jolie petite plage (1949);
Les Orgueilleux (1953);

Jacques Becker (2 films)

Casque d’or (1952);
Touchez pas au grisbi (1954);

Alexander Korda

Marius (1931);

Marc Allegret

Fanny (1932);

Marcel L’Herbier

Le Bonheur(1934);

Fritz Lang

Liliom (1934);

Jacques Feyder

Carnival in Flanders(1935);

Pierre Chenal

Crime and Punishment (1935);

Maurice Tourneur

Justin de Marseille (1935);

Sacha Guitry

The Story of a Cheat (1936);

André Cayatte

The Lovers of Verona (1949);

Christian-Jaque

Fanfan la Tulipe (1952);

René Clément

Forbidden Games(1952);

Georges Franju

Eyes Without a Face (1960)

 

LIENS

La page sur le site du Film Forum dédiée à cette rétrospective.

L’article du Village Voice de Nick Pinkerton

L’article sur le blog de Wonders in the dark.

L’article sur le blog ReelDaddy.

Sur le site Mubi, une page spéciale avec les affiches des films de cette French Old Wave dont celle-ci :

ou celle-là :

P.S (2)

Comme Bruce Goldstein nous l’a signalé aimablement, la fameuse compagnie Rialto ressort à New York Le Quai des brumes (Port of shadows) dans sa version restaurée au Film Forum.

Puis Rialto prévoit des projections à Berkeley en Californie et à Washington d.c.

 

 

 

 

Share

Tags: ,

2 Reponses à “ La retrospective The French Old Wave à New York (été 2012) ”

  1. […] avons consacré une page sur notre blog à la rétrospective au Film Forum de New York intitulée The French Old Wave (autrement dit […]

  2. Bruce Goldstein sur 11/09/2012 à 18 h 24 min

    Hello,

    My friend Lenny Borger forwarded your link to me.

    I am the curator of the « French Old Wave » festival. I do want to point out that the festival ends with a one-week run of Carné’s QUAI DES BRUMES, so in fact we’re showing four of his films.

    My company Rialto Pictures plans to reissue LE JOUR SE LEVE some time in the near future.

    Best,

    Bruce Goldstein
    Director of Repertory Programming,
    Film Forum, New York

Adresser une réponse