Inauguration à Nice du piano de Joseph Kosma sur lequel il composa Les Feuilles Mortes

25/01/2015
Par

 

DSC06727-003

(c) Photographie : Anne Remlinger. D.R

C’est le 12 janvier 2015 qu’ a été inauguré au Conservatoire de Nice, le piano de Joseph Kosma sur lequel il avait donc composé Les Feuilles Mortes, l’une des chansons françaises les plus connues au monde (sur des paroles de Jacques Prévert).

Comme le spécifie la plaque commémorative qui surplombe le piano, « cet instrument a accompagné Joseph Kosma toute sa vie ». Ce piano, un Pleyel de 1895, avait été acquis après le décès de Joseph Kosma (en 1969) par le directeur de l’Institut Hongrois à Paris, Monsieur Arpad Vigh. Par la suite il fut racheté par Gérard Pellier, l’archiviste de Joseph Kosma, en 1995. Suite à sa disparition le 9 août 2010, c’est son épouse Agnès Pellier qui en a fait don au Conservatoire de Nice, qui est le légataire universel des droits d’auteur de Joseph Kosma.

DSC06728

L’inauguration a eu lieu le 12 janvier 2015 en présence de sa donatrice, Mme Agnès Pellier.

(c) Photographie : Anne Remlinger. D.R

DSC06735

Agnès Pellier avec Maître André Chauvet, conseiller Municipal de la ville de Nice, délégué à l’Opéra et à la Musique et de Mr Peyrègne directeur du Conservatoire.

(c) Photographie : Anne Remlinger. D.R

Le piano de Joseph Kosma se trouve dans le hall du Conservatoire de Nice et donc accessible au public.

Conservatoire National à Rayonnement Régional
127, avenue de Brancolar
06364 Nice

Tél : 04 97 13 50 00
Fax : 04 97 13 50 25
E-mail : info@conservatoire-nice.org

Le public est accueilli du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30 et le samedi de 8h30 à 17h30.

www.crr-nice.org

 

 

 

Share

Tags: , ,

3 Reponses à “ Inauguration à Nice du piano de Joseph Kosma sur lequel il composa Les Feuilles Mortes ”

  1. guilmoto sur 05/03/2015 à 16 h 35 min

    ELLE A ETE FAITES AVEC LA PLUS GRANDE DISCRETION ET N’ APAS FAIT AVANCE D’UN YOTA LA NOTORIETE DE CE MUSICIEN ! quel dommage !

  2. Agnès Pellier sur 04/12/2016 à 11 h 56 min

    C’est exactement ça qui me chagrine aussi…
    Aidez moi, qu’au moins les Niçois, visitent le Hall d’entrée de la Conservatoire de Nice ou est exposé ce piano de Joseph Kosma, sur laquelle il a composé « Les Feuilles Mortes »..

    Agnès Pellier, veuf de Gérard Pellier qui était l’archiviste de Joseph Kosma, décédé malheureusement accidentellement 9. aout 2010.

Adresser une réponse