La mort de Michel Souvais le confident d’Arletty, arrière petit-fils de La Goulue (1946-2012)

20/03/2012
Par

– MIS A JOUR LE 08 AVRIL  2012-

Michel Souvais a été inhumé le mardi 02 avril à 11h au colombarium du Père Lachaise auprès de sa mère Marthe Souvais née Perruquet.

Pour ses amis qui chercheraient à se recueillir, il repose dans la Galerie S, au deuxième sous-sol, case 22251.

– MIS A JOUR LE 27 MARS 2012-

Michel Souvais sera incinéré au Crématorium du Père Lachaise le vendredi 30 mars 2012 à 16h45.

71, rue des Rondeaux – 75020 Paris

Le Crématorium se trouve dans l’enceinte du cimetière du Père Lachaise.
L’entrée du Crématorium se fait par l’avenue du Père Lachaise, accessible par la place Gambetta.

Le site du Crématorium du Père Lachaise

 

C’est par cette annonce que nous avons appris dans l’édition du Monde daté du 13 mars 2012 la mort de notre ami Michel Souvais.

L’ancien secrétaire particulier d’Arletty était aussi l’arrière petit-fils de La Goulue, la célèbre danseuse de French cancan immortalisé par Toulouse Lautrec.

Michel Souvais a été chanteur, comédien, mannequin, journaliste, écrivain, peintre.

Pour le détail nous vous renvoyons à sa page Wikipédia.

 La page « Carnets » de l’édition du Monde daté du 13 mars 2012

(c) Le Monde D.R

 Michel Souvais est donc parti le samedi 3 mars en toute discrétion à l’hôpital de la Salpêtrière alors qu’il y avait été ré-hospitalisé après avoir passé quelques jours chez lui.

Il était soigné depuis l’été dernier à l’hôpital de la Salpêtrière pour une « longue maladie. »

 

Michel Souvais aux cotés de Marcel Carné et Arletty à Courbevoie en 1988

 

  Michel Souvais avait rencontré Arletty en 1978 alors qu’elle habitait déjà à Paris un appartement au 14 rue rémuzat dans le 16°arrondissement.

Elle a 80 ans et jusqu’en 1990 ils vont devenir inséparables.

Arletty décèdera le 23 juillet 1992.

Ainsi, c’est en 1987, que Michel Souvais apporta son aide à Arletty pour son livre Je suis comme je suis… édité par les Éditions Vertiges du Nord/Carrère qui fait suite à La Défense, le premier livre d’Arletty paru en 1971 aux Éditions de la Table ronde.

Sous la forme d’une conversation, Arletty se raconte librement en toute simplicité. Elle l’appelle Bouton d’Or, il l’appelle simplement Arletty.

Il faut signaler la belle iconographie qui accompagne la plupart des pages, documents photographiques appartenant à Arletty.

 

La même année il apparaît dans le documentaire de Michel Ayats et Bernard Deutsch Arletty sur Seine avec Arletty, Alexandre Trauner, Jean-Claude Brialy et Micheline Boudet.

 

Puis à la fin des années 90 il se plongea dans les dizaines de cassettes audio qu’il avait enregistré avec Arletty durant leurs conversations qui ont donné le livre Je suis comme je suis… (Éditions Vertiges du Nord/Carrère).

Toutes ces conversations n’avaient pas été utilisées aussi en 1999 il lui consacre alors un nouveau livre : Arletty : de Frédérick Lemaître aux Enfants du paradis paru chez Dualpha.

Ce livre est la suite logique de Je suis comme je suis… et le lecteur retrouve avec plaisir cet échange entre Michel Souvais et Arletty et ce ton si chaleureux et vivant témoin de leur belle amitié.

On y trouve ces trois photographies.

Puis dans la deuxième partie, Michel Souvais rend hommage à Frédérick Lemaître, le célèbre acteur du boulevard du crime, immortalisé dans Les Enfants du paradis par Marcel Carné et Jacques Prévert. Il lui rend hommage de belle manière en racontant à la première personne la vie et la carrière de ce personnage haut en couleur.

 

Puis il bouclera la boucle avec un dernier livre consacré à Arletty qui sortira en 2006 chez Publibook : Arletty : confidences à son secrétaire.

Dans sa préface il retranscrit ce que lui aurait répondu Arletty lors de l’une de leurs conversations :

« Vous écrirez ce que vous voudrez, Michel, mon historiographe ! Vous me défendrez. Moi, dans la vie, je ne me défends pas. J’attaque. Vous avez arrangé ? Parfait ! Vous ferez tout ça à la manière de. »

 

Pour les 20 ans de la mort d’Arletty le 23 juillet 1992 nous lui avons consacré un hommage avec l’ensemble des vidéos qu’il avait consacré à la grande comédienne :

http://www.marcel-carne.com/la-bande-a-carne/arletty/le-20-anniversaire-de-la-mort-darletty-hommage-par-michel-souvais/

Marcel Carné et Michel Souvais

Voici l’une de ses vidéos (Il en a publié plusieurs sous les pseudonymes  msouvais ou mauliere).

Dans celle-ci datée de mai 2011, Michel Souvais se souvient d’une anecdote alors qu’il accompagnait Arletty rue rémuzat chez elle.

Des ouvriers l’apercevant sifflotent l’air de « Comme de bien entendu » du film de Jean Boyer Circonstances Attétuantes (dans laquelle elle est « épatante »).

Elle lui dit alors : « Vous entendez ça ? Le plus bel hommage, celui de la rue »

 

LIENS

Sa page YOUTUBE sous le nom de Msouvais, de Mauliere, son blog, un autre blog sur La Goulue avec la page officielle sur la biographie de La Goulue, sa page facebook sur Arletty, Dalida et La Goulue, une autre page facebook consacrée à Georges Sand et celle sur La Goulue.

Share

Tags: , ,

7 Reponses à “ La mort de Michel Souvais le confident d’Arletty, arrière petit-fils de La Goulue (1946-2012) ”

  1. […] Voici le lien vers la page nécrologique que nous lui avions consacré sur notre blog ici. […]

  2. Deketelaere sur 19/01/2013 à 21 h 29 min

    Bonsoir,
    C’est avec tristesse que je viens de lire et d’apprendre la triste nouvelle de la disparition de Michel Souvais.
    Il m’avait fait l’honneur d’être de ses amis sur sa chaine Youtube où il me raconta quelques anecdotes à propos d’Arletty et notamment qu’il espérait la réalisation d’un biopic prévu avec l’actrice Elsa Zilberstein dans le rôle d’Arletty.(SIC)
    Hélàs, le destin en a voulu autrement.
    Je présente mes plus sincères condoléances à ses proches et à ses amis.

  3. rigal sur 02/11/2013 à 22 h 04 min

    bonjour,
    je souhaiterais entrer en contact avec un descendant de M Michel Souvais. Je voudrais savoir si les recherches et les travaux sur son arrière grand mère, louise weber se poursuivent.
    Je suis très intéressé et je vous remercie infiniment de vote aide éventelle
    bien à vous
    J Rigal

  4. philippe m. sur 04/11/2013 à 12 h 26 min

    Bonjour Mr Rigal. je vous réponds par mail.
    Bien à vous.
    Philippe

  5. rigal sur 02/12/2013 à 17 h 56 min

    bonjour M. Philippe,

    je vous remercie de votre gentillesse
    malheureusement je n’ai pas reçu votre e-mail, il a peut être été écarté dans les indésirables.
    pouvez vs svp me le renvoyer en mettant bien en objet M Souvais afin que je le capte. Ou bien vous pouvez me l’annoncer au 05xxxxxxxx.
    bien à vous
    J Rigal

  6. Marysia Morkowska sur 05/01/2014 à 18 h 25 min

    Bonsoir Monsieur Philippe

    C’est triste de lire que Michel Souvais n’est plus entre nous. Mes plus sincères condoléances a ses proches et amis.

    Je souhaiterais aussi entrer en contact avec les descendants de M Michel Souvais. Je fais des intensives recherche sur Louise Weber et j’ai lue ses mémoires  » Moi, La Goulue ». qui contiennent beaucoup des documents originaux. Ou se trouve l’archive? Avec qui puis-je parler?

    Merci infiniment de votre aide. Excusez, si mon français n’est-pas parfait.

    Avec mes meilleurs salutations

    M Morkowska

  7. Michel Sanvoisin sur 14/01/2014 à 15 h 02 min

    Bonjour Madame
    Malheureusement comme je l’ai dit à Mr Rigal, Michel Souvais n’avait aucune famille et n’avait semble-t-il laissé aucun testament concernant ses archives.
    Le notaire qui s’occupe de ses affaires refuse de nous répondre sur ce qu’il est advenu de celles-ci, car nous n’avons pas de lien familial avec lui.
    Je n’en sais donc pas plus que vous et j’ai bien peur que ses archives aient disparu (peut-être pas pour tout le monde, l’avenir nous le dira…).
    Quoiqu’il en soit bonne continuation pour vos recherches.
    Cordialement
    Philippe

Adresser une réponse