l’édition Blu-ray des Assassins de l’Ordre (LCJ Editions 2018)

 

***

Tous droits réservés (c) LCJ Editions pour la reproduction des captures écrans ci-dessous.

***

Le 14 mars 2018 est donc sortie la version restaurée des Assassins de l’Ordre par LCJ Editions, huit ans après le version DVD.

Annoncé en restauration 4K, il s’agit donc à ce jour de la meilleure qualité que l’on puisse obtenir pour la restauration d’un film. Mais tout dépend de la qualité du matériel disponible, c’est-à-dire de l’état du négatif original ou à défaut des contretypes utilisés pour les copies du film. Ainsi, il semble que pour Les Assassins de l’Ordre, LCJ Editions n’ait pas eu accès à une pellicule d’origine d’une qualité optimum.

Comme vous le verrez sur nos captures écrans ci-dessous, il est indéniable qu’il y a un saut qualitatif évident au niveau de l’image, néanmoins on pouvait s’attendre à mieux au niveau des couleurs. L’ensemble étant un peu terne. Le film, de plus, baigne dans une teinte bleutée pas désagréable, mais était-ce nécessaire ?

Quant au niveau du son, nous avons affaire à deux pistes Stéreo DTS (24 bits/48,0 kHz) souffrant d’un enregistrement typique de l’époque, mais néanmoins tout à fait honorable.

Si vous ne possédez pas la version de DVD de 2010, il est très intéressant de découvrir ce film dans cette version restaurée, d’autant plus qu’elle est disponible SOIT au format Blu-ray SOIT au format DVD, sans doute préférable car le saut qualitatif apporté par le Blu-ray ne semble pas très flagrant ici.

Surtout, nous attirons votre attention sur les deux bonus, figurant sur cette nouvelle édition, qui sont passionnants même si relativement courts. Nous y revenons ci-dessous.

*

Je vous renvoie sur notre page spéciale si vous désirez plus de renseignements, de manière générale, sur ce film.

*

 

Le recto de la jaquette du Blu-ray des Assassins de l’Ordre.

Le verso de la jaquette du Blu-ray des Assassins de l’Ordre.

***

Les caractéristiques techniques du Blu-ray français

FORMAT Blu-ray : 1080p Mpeg4 AVC  – 16/9 – 1.78

Durée : 1h50

Audio : PCM DTS Stéreo 2.0 – Français + Audio Description

Zone : B

Sous-titres : Français. Sourds et Malentendants.

(La captures ci-dessus a été prise via l’outil de Capture Ecran de Windows 10, car pour des histoires (stupides en 2018) de droits il est impossible de le faire via MPC-HC ou VLC.)

*

 

 Les captures écrans du menu du Blu-ray

Sobriété du menu du Blu-ray.

Le carton au début du film annonçant la restauration du film en 4K effectué par Silverway media avec le soutien du CNC.

 

*

 Les bonus de l’édition DVD/Blu-ray

*

Attention, sur les principaux sites marchands, est indiqué une grossière erreur concernant les bonus disponibles sur cette nouvelle édition.

Il est indiqué malencontreusement :

1 – Interview de Marcel Carné et Jacques Brel

2 – Court métrage : « Nogent, Eldorado du dimanche » de Marcel Carné (1929 – 1.33 – N&B – 20′)

Or le court-métrage  « Nogent, Eldorado du dimanche » n’est PAS disponible sur cette édition mais sur celle du documentaire « La Bible » sorti chez le même éditeur il y a quelques années (cf notre page spéciale).

A la place, voici les deux bonus remarquables qui font tout l’intérêt de cette nouvelle édition car ils sont inédits.

1 – Marcel Carné sur le tournage : Le film et son travail avec les comédiens (09 janvier 1971)

durée : 8’42

Document INA.

Entretien de Marcel Carné entrecoupé d’extraits de tournage avec Jacques Brel.

Voici quelques captures écrans pour vous donner une idée.

Marcel Carné et Jacques Brel.

On aperçoit à gauche de Carné la scripte du film, Madeleine Santucci.

Roland Lesaffre et Marcel Carné.

Marcel Carné et la caméra Mitchell utilisée pour le tournage des Assassins de l’ordre.

*

Il nous paraît intéressant de noter ces extraits de cet entretien qui éclaire la manière dont Carné pense son cinéma au début des années 1970 :

« Si je fais des films à la manière de mes anciens films, on dit : Carné n’évolue pas, c’est démodé et tout. Si je fais des films plus actuels, on dit : on ne retrouve pas le Carné que nous avons aimé. Alors qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? C’est le premier film que je fais depuis Les Tricheurs dont je prends entièrement la responsabilité. »

Puis le journaliste lui pose cette question :

– Est-ce que vous ne pensez pas qu’il y a eu un progrès de fait depuis Hiroshima mon amour, depuis 1958, où le récit s’est complètement cassé, et pourquoi vous n’employez pas, vous, des choses comme cela au montage, qui rendent l’histoire ou l’anecdote plus vivante et les personnages plus fort finalement ?

Et Marcel Carné de lui répondre fort justement : Est-ce que poseriez cette question à Montherlant ? : « pourquoi vous n’écrivez pas comme Robbe-Grillet ? » Vous comprenez ? 
*

2 – Reportage sur le tournage à Aix-en-Provence

Interviews de Michel Ardan, Marcel Carné et Jacques Brel

07 janvier 1971 – document INA. 7.26mn

Ce reportage comporte le carton suivant : « Carné + Brel = Cinéma en Provence par J-P Séligmann« .

Il s’agit d’un nouvel entretien de Marcel Carné sur le tournage du film mais aussi du producteur du film Michel Ardan et de Jacques Brel.

Voici quelques captures écrans pour vous donner une idée.

Interview de Michel Ardan interrogé sur la difficulté de travailler avec Carné. Il évoque cette anecdote : lorsqu’il était comédien, il aurait voulu faire un film avec lui mais il n’était jamais pris ! Puis, il ajoute : « Je me venge maintenant puisque c’est moi qui l’ai engagé !« .

Interview de Jacques Brel qui avoue qu’au début de travailler avec Carné, « ça vous fout une certaine trouille ! Le cinéma doit énormément à Carné ». Avant d’évoquer son rapport avec les jeunes qui tournent dans le film et de manière plus générale après 1968, il s’exclame notamment : « vieillir, c’est oublier sa jeunesse« .

Interview de Carné qui pense que « le personnage de Brel correspond au personnage du juge d’instruction du film, généreux, qui n’aime pas l’injustice, qui en souffre même, et qui va jusqu’au bout de ses idées, de sa pensée et de sa morale, quitte à risquer sa carrière. Ce coté Don Quichottesque convient parfaitement à Jacques Brel« .

Un plan de coupe nous apprend que le titre provisoire du film était La Force.

*

 Comparaisons entre l’édition DVD LCJ de 2010 et celle de 2017

Nous vous conseillons de cliquer sur chacune des captures ci-dessous pour vous rendre compte de la qualité de la restauration de 2018 par rapport à la copie que nous connaissions, datant de 2010. Nous avons simplement fait ces sauvegardes via MPC-HC sans les retoucher bien évidemment.
Vous remarquerez que la copie précédente avait été légèrement recadrée sur les côtés.
Si la copie DVD était plus éclaircie et les couleurs plus baveuses, la version Blu-ray restaure des couleurs plus naturelles, même si nous retrouvons une teinte bleutée sur tout le film.

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

Capture du DVD de 2010

Capture du Blu-ray de 2018

*

 Les Captures écrans de la distribution du film.

Roland Lesaffre (Michel Saugeat)

Françoise Giret (Geneviève Saugeat)

Michael Lonsdale (le commissaire Bertrand)

Serge Sauvion (l’inspecteur Bonetti)

François Cadet (l’inspecteur Édouard Rabut)

Harry Max (Moulard, le greffier du juge Level)

Alain Nobis (le président Duverger)

Jacques Brel et Marius Laurey (André Véricel, le cambrioleur)

Lucien Barjon (Ernest Mauvoisins, le clochard)

Paola Pitagora (Laura)

Luc Ponette (Me Rivette, l’avocat de Geneviève)

Catherine Rouvel (Danielle Lebègue, la prostituée)

Pierre Maguelon (le gardien Lathuile)

Jean Panisse (le pompiste)

Didier Haudepin (François Level)

Jean-Roger Caussimon (le commissaire Lagache)

Jacques Legras (l’inspecteur au magasin d’antiquités)

Henry Nassiet (le président des Assises)

Charles Denner (Me Graziani, l’avocat de la défense)

Bobby Lapointe (Louis Casso, le patron du bistrot)

Jacques Brel (le juge Bernard Level)

 

Liens

La page consacrée au Blu-ray du film sur le site de LCJ Editions.

Le lien sur le site DVDFR.COM consacré au Blu-ray des Assassins de l’Ordre (avec quelques erreurs que nous avons rectifié sur cette page).

Ainsi que celui consacré au DVD des Assassins de l’Ordre.

 

Haut de page

 

Share
This site is protected by WP-CopyRightPro