Le DVD des Jeunes Loups (SNC 2015)

 

 

C’est donc le 28 octobre 2015 dans la collection ‘Les classiques français SNC‘ que le film le plus rare de Marcel Carné a été édité en DVD dans une très belle version.

Ce fut un long chemin, depuis la création de ce site, pour espérer qu’un jour le groupe M6/SND (qui détenait les droits du film) puisse le rééditer un jour.

Merci à Ellen Schaefer et à toute l’équipe pour cette sortie.

Nous espérons que cette sortie permettra à certains d’entre vous de (re)découvrir ce film qui est loin d’être honteux dans la filmographie de Marcel Carné. Mais pour plus de détails, nous vous renvoyons à ce que nous écrivions il y a plusieurs année ici et bien sur à notre intervention dans le bonus qui figure sur ce DVD.

C’est par souci déontologique que nous nous étendrons peu sur celle-ci en dehors des diverses caractéristiques qui vous permettront de vous faire votre propre idée sur la qualité de ce DVD.

Pour finir signalons que le film est également disponible en streaming chez FilmoTV.

P.S

N’oubliez pas de visitez également les pages que notre ami Raoul Bellaïche a consacré aux Jeunes Loups sur le site de son magazine Je Chante : www.jechantemagazine.com.

P.S 2

En parallèle de cette page, nous vous invitons à lire quelques témoignages de spectateurs dont la vie a été bouleversée sinon transformée par Les Jeunes Loupsdes-jeunes-face-aux-jeunes-loups-de-carne-1968

Ces images sont toutes – droits réservés (c) SNC / M6 Vidéo –

Les Caractéristiques Techniques

FORMAT

Le format d’origine du film a été respecté : 1.66.

 

IMAGE

Le film a été remastérisée en haute définition.

 

SON

Le son a été également restauré et est proposé en Mono 2.0.

 

SOUS-TITRES

Malheureusement, il n’y a aucun sous-titre, même français.

 

 

BONUS

« Marcel Carné, La Jeunesse Eternelle » (27mn) avec la participation de Jack Arel (compositeur de la musique du film), Raoul Bellaiche (du magazine Je Chante) et Philippe Morisson.

 

 

Jack Arel.

 

Raoul Bellaïche.

Dans ce documentaire est inséré un extrait du tournage du film du 30 Juillet 1967 ainsi qu’une courte interview de Marcel Carné.

 

On y voit également Nicole Croisille (Tuesday Jackson) qui chante le tube du film : I’ll never leave you.

 

 

CAPTURES

La Distribution principale des Jeunes Loups

Haydée Politoff est Sylvie.

 

 

 

***

Christian Hay est Alain Langlois.

 

 

 

***

Yves Beneyton est Chris.

 

 

 

La Suite de la Distribution des Jeunes Loups

Roland Lesaffre est Albert.

 

Maurice Garrel est Ugo Castellini.

 

Bernard Dheran est Jean-Noël.

 

Elina Labourdette est Madame Sinclair.

 

Gamil Ratib est Le Prince Linzani.

 

Elisabeth Tessier du Gros est la Princesse Linzani.

 

Stéphane Bouy est Jojo.

 

Les Krew (au saxophone, le français Gilbert Dall’Anese) jouent Mary, Mary, l’autre tube (un jerk) du film.

 

Eddie Sparrow, chanteur des Krew.

 

Cyril Azzam chante Praying.

 

Luc Bongrand est Eddie.

 

The Cage est la boîte de nuit où se sont tournées plusieurs scènes du film, il s’agit du Keur Samba qui était situé rue de Rennes à Paris.

 

Chez Popoff (orthographié Chez Popov dans le film) était un bar légendaire de la rue de la Huchette où se retrouvait les premiers beatniks à Paris.

 

Une vue de l’intérieur du bar (il semble que le tournage a bien eu lieu sur place et non en studio).

 

Une vue de Sarcelles en 1967 (où habite la mère d’Alain/Christian Hay).

 

 

LIENS

Les pages spéciales consacrés au film et sa bande-originale sur le site www.jechantemagazine.com.

Une critique du DVD sur le blog Glandeur Nature.

Une autre critique du DVD sur le site Avoir à lire.

Un article sur la bande-originale du film sur le site Vivonzeureux.

Extrait du film sur la chaîne Youtube de M6 Vidéo (qui le propose en VOD).

La bande-annonce mythique du film de Marcel Carné (qui ne figure pas sur le DVD) issu de notre collection personnelle.

Et la version restaurée par Jean-Louis Bompoint (LES INTROUVABLES EN CINÉMA) à partir de notre copie 16 mm.

Nicole Croisille (alias Tuesday Jackson) chante le tube du film « I’ll never leave you » le 15 février 1968 au Midem.

 

 

Haut de page

 

This site is protected by WP-CopyRightPro