le dossier de presse promotionnel


L’AIR DE PARIS (1954)

Vous pouvez lire le scénario et le texte promotionnel accompagnant ce dossier de presse par ce lien direct.
Ce dossier est composé de 4 pages recto-verso au format 24×31.
Création Sidjakov de DEB.

Voici les photos illustrant ce dossier de presse promotionnel de L’Air de Paris sorti en 1954.
















Haut de page


Scénario de l’Air de Paris

– Attention ce scénario dévoile quelques clefs (spoilers) de l’intrigue –


Victor Le Garrec, ancien boxeur sans grand passé sportif, dirige une salle d’entrainement où viennent de jeunes espoirs. Il recherche parmi eux celui qui pourra devenir le « champion » qu’il n’a pas pu être. Sa femme, Blanche, l’adore mais ne partage pas son enthousiasme et rêve d’une vie plus calme, d’une salle de culture physique installée à Nice où elle possède une petite maison.

En faisant la connaissance d’un jeune garçon, employé à la S.N.C.F., André Ménard, Victor met en cet avenir de boxeur toutes ses espérances. En effet, dès le début ce nouveau poulain s’affirme le futur champion que Victor a toujours cherché. Il ne vit plus que pour cette idée : Dédé est installé chez le couple pour fuir la chambre d’hôtel sordide où il mène une vie misérable et afin de pouvoir se consacrer entièrement à son entraînement. Un nouveau rythme de vie commence pour tous dans le plus grand sérieux. Seuls des voisins, les Pozzi dont la fille Maria est amoureuse de Dédé, sont admis à troubler la surveillance de Victor qui ne cesse pas un seul instant au grand mécontentement de Blanche qui ne cache pas sa désapprobation.


Mais il y a un autre élément dans la vie de Dédé et les évènements vont venir troubler les plans de Victor. Alors qu’il travaillait à la S.N.C.F. Dédé avait aperçu, descendant d’un train, une jeune femme dont le charme et la beauté l’avaient frappé. Elle avait perdu une minuscule main d’or, porte-bonheur détaché de son bracelet, que Dédé avait ramassé. Le hasard les avait remis face à face un soir et la jeune femme, amusée et troublée, avait promis d’être présente pour le premier match.

Car le jour du grand combat, celui qui déciderait de tout, arrivait. Corinne était présente… Dédé encouragé fut un brillant vainqueur. De cette soirée triomphante date une liaison qui est pour Dédé le bonheur le plus parfait. Il est heureux, vraiment heureux, pour la première fois de sa vie sans doute. Le sort semble enfin lui être favorable, mais sur cet amour pur et sincère une ombre plane… Victor.


Un problème grave se pose, un choix est à faire. Dédé doit choisir entre son métier et son amour. Va-t-il s’éloigner de Corinne ? Va-t-il se lancer à corps perdu dans sa nouvelle carrière pour oublier et se consacrer au grand avenir que lui prépare son ami Victor ? Ce n’est pas lui, toutefois, qui prendra une décision mais Corinne qui renonce à ce bonheur impossible et quitte Paris.

Dédé se sent seul, mortellement trahi, abandonné, tout son bonheur s’effondre… mais Victor est là et avec lui des jours d’espoir…
« t’as pas besoin de souvenirs, t’as l’avenir »… ce sont ses seules paroles et la petite main d’or que Corinne avait offerte à Dédé brille faiblement sur la chaussée.


Texte promotionnel de l’Air de Paris



ECHOS

QUINZE ANS APRÈS…
Il y a quinze ans, Marcel Carné réunissait, pour la première fois, dans le film « 1e jour se lève », le couple Jean GabinArletty. Il a reformé, aujourd’hui, ce tandem pour être la vedette de « L’AIR DE PARIS » qui évoquera, une fois de plus, dans le registre doux-amer qui lui est familier l’attendrissante vie quotidienne du petit peuple de Paris. Roland Lesaffre, Marie Daems, Folco Lulli et Simone Paris sont les autres interprètes de ce film, dialogué par Jacques Sigurd et produit par Del Duca films, Producteur Robert Dorfmann.

UN DESTIN A MULTIPLES VISAGES
On sait que dans chacun de ses films, Marcel Carné a fait personnifier le « Destin » par un être assez étrange auquel Le Vigan, Aimos, Jean Vilar et Roland Lesaffre, entre autres ont prêté leurs traits.

Dans son dernier film « L’AIR DE PARIS », Marcel Carné renonçant à ses habitudes, fait jouer ce rôle capital…à un minuscule objet qui n’est autre qu’un poing fermé en or massif.

« L’AIR DE PARIS » est une production Del Duca Films, Producteur Robert Dorfman, qu’interprètent Jean Gabin, Arletty, Roland Lesaffre, Marie Daems, Simone Paris, Jean Parédès, Ave Ninchi, Maria-Pia Casilio et Folco Lulli.

DU CANAL ST-MARTIN AUX HALLES
Dans chacun de ses films, Marcel Carné s’est évertué à chanter le charme nostalgique des quartiers populaires de Paris. Avec « Hôtel du Nord » et « Les Portes de la Nuit » il avait évoqué la tristesse un peu morbide de la Chapelle et du Canal Saint-Martin. Avec « le Jour se lève » il nous introduisait dans le monde des faubourgs ouvriers de la capitale. Dans son dernier film « L’AIR DE PARIS », il nous conduira à la découverte de ce quartier pittoresque des Halles que Zola avait dépeint avant lui. « L’AIR DE PARIS » est une production Del Duca Films, producteur Robert Dorfmann, dont Gabin, Arletty, Roland Lesaffre et Marie Daems sont les principaux interprètes.

UN GRAND FILM SUR L’AMITIÉ
La pudeur masculine est un sentiment délicat et difficile à traduire sur l’écran. Dans son dernier film, « L’AIR DE PARIS », Marcel Carné a su évoquer, cet état d’âme, avec beaucoup de sensibilité et de tact en ayant recours à un modeste accessoire ; une robe de chambre.
Cette robe de chambre que Jean Gabin offre à Roland Lesaffre pour son premier combat de boxe est le symbole d’une amitié qu’aucun des deux personnages n’osait s’avouer vraiment.
« L’AIR DE PARIS » dont l’action se déroule dans les milieux sportifs de la capitale est une production Del Duca Films, producteur Robert Dorfmann, dont les principaux interprètes sont Jean Gabin, Arletty, Roland Lesaffre, Marie Daems, Simone Paris, Jean Parédès, Simone Paris, et Folco Lulli.


PHRASES PUBLICITAIRES
L’AIR DE PARIS – Un air qui se joue sur deux notes : celle de l’amour et celle de l’amitié.
L’AIR DE PARIS – Une romance populaire signée Marcel Carné.
L’AIR DE PARIS – La réunion de l’équipe la plus fameuse du cinéma d’avant guerre : Carné-Gabin-Arletty.
L’AIR DE PARIS – Le conflit éternel de l’amour et de l’amitié.
L’AIR DE PARIS – Un air chargé de passion, balayé par le grand souffle pur de l’amitié.
L’AIR DE PARIS – Dans le cadre de l’univers populaire cher à Marcel Carné, un grand drame de l’amour et de l’amitié.
L’AIR DE PARIS – La romance douce-amère de la capitale.


MATERIEL DE PUBLICITE

1 affiche 2 morceaux 4 couleurs
1 affiche 120/160 – Modèle A – 7 couleurs
1 affiche 120 160 – Modèle B – 6 couleurs
1 affichette
1 scénario
1 jeu de 40 photos noires
1 jeu de 10 photos sépia
Film annonce
Clichés traits et similis.


Haut de page


Publier un commentaire

Votre email n'est jamais diffusé. Les champs obligatoires sont identifiés par *

*
*

*

This site is protected by WP-CopyRightPro