Le tournage de La Marie du Port (vidéo inédite)

 

Pour célébrer les 110 ans de la naissance de Marcel Carné, nous mettons en ligne ce document inédit, issu de notre collection personnelle, sur le tournage de La Marie du Port aux Studios de Saint-Maurice à Joinville-le-pont.

 

 

Il s’agit d’un reportage d’environ 6 minutes qui a dû être diffusé dans les actualités de l’époque avant la sortie du film en février 1950. La copie que nous possédons est une copie 16mm qui a été transféré sur DVD il y a plusieurs années. Son intérêt est remarquable car il s’agit de l’un des rares documents montrant Marcel Carné au travail sur un tournage avec son équipe et ses acteurs. C’est donc l’occasion d’apercevoir Jean Gabin, Blanchette Brunoy, Claude Romain et surtout Nicole Courcel qui avait été remarqué par Jacques Becker l’année d’avant pour « Rendez-vous de juillet ».

Mais également plusieurs membres de l’équipe dont le chef-opérateur Henri Alekan (La Belle et la Bête) qui venait de tourner « Une si jolie petite plage » d’Yves Allégret.

Vu leur côté exceptionnel, nous vous proposons plusieurs captures écrans tirées de ce reportage de manière à insister sur certains plans qui sont parfois assez furtifs.

Comme d’habitude, vous pouvez cliquez directement sur les liens ci-dessus pour y accéder.

Nicole Courcel – Jean GabinMarcel Carné Essais pour le rôle de MarieLa Distribution – Les TechniciensLes Décors

Et voici ce fameux reportage.

  • Tous droits réservés – 

Nous avons tenté de retrouver la source de ce document via le visa de censure (N°11.672/0 Bis) que l’on trouve à la fin mais sans succès.

 

 

Nicole Courcel

Marcel Carné se souvient dans un article de Cinémonde (1949) que Nicole Courcel a eu son rôle « à l’arraché ». En effet elle n’était pas convoquée mais est venue quand même « en espadrille et ayant déjà composé son personnage » puis Carné ajoute « Elle a quelque chose dans le ventre et ne doit rien à la chance mais à sa volonté ».

Par ailleurs il avoue dans ce même article qu’il avait pensé à Anouk Aimée qui avait déjà tourné dans son film inachevé (en 1947), La Fleur de l’âge, mais que celle-ci était déjà prise pour un autre film en Angleterre.

 

Voici les différents essais de Nicole Courcel pour La Marie du Port.

 

 

 

Nicole Courcel et sa maquilleuse Paule Déan.

 

 

 

 

Jean Gabin

 

Jean Gabin arrive au studio.  A ses côtés est-ce son habilleuse Micheline ?

 

 

Jean Gabin avec Marcel Carné et Henri Alekan.

 

 

Jean Gabin, Marcel Carné et Nicole Courcel lors d’une pause déjeuner.

 

Marcel Carné

 

 

Marcel Carné arrive aux Studios de Saint-Maurice avec Henri Alekan.

 

 

Est-ce Jean Valère qui était l’assistant de Marcel Carné sur le film ?

 

 

 

 

 

Sur le lit, Blanchette Brunoy et Claude Romain.

Essais pour le rôle de Marie

 

C’est l’autre surprise de ce reportage inédit, quelques images des essais de la comédienne Suzanne Cloutier, qui venait de tourner Au royaume des cieux de Julien Duvivier. Elle deviendra l’héroïne du prochain film de Marcel Carné : Juliette ou la clef des songes.

 

 

 

Au début de ce reportage nous trouvons (ci-dessus et ci-dessous) deux autres essais de comédiennes pour le rôle qui sera tenu par Nicole Courcel.

Si vous les reconnaissez, contactez-nous.

 

 

 

La Distribution

 

Claude Romain, qui joue le rôle du petit ami de Nicole Courcel, révise son texte pendant une pause. Il jouait déjà au côté d’Anouk Aimée dans La Fleur de l’âge, le film inachevé de Marcel Carné.

 

 

Henri Alekan et Blanchette Brunoy, qui joue le rôle de la femme de Jean Gabin.

 

 

Les figurants patientent devant l’entrée du studio où se tourne La Marie du Port.

 

Les Techniciens

 

Le chef-opérateur Henri Alekan.

 

 

Est-ce que l’homme au milieu pourrait être Henri Tiquet qui était le cadreur du film ?

 

 

La scripte Simone Chavaudra.

 

 

Si vous reconnaissez l’homme ci-dessus et les deux ci-dessous contactez-nous.

 

 

Deux des électriciens du film.

 

 

 

L’ingenieur du son est Antoine Archimbaud qui a beaucoup tourné avec Marcel Carné.

 

 

 

 

Le producteur du film était Sacha Gordine et le directeur de production Ludmilla Goulian.

 

Les décors

 

 

 

L’atelier de décoration aux Studios de Saint-Maurice.

Notez au mur deux maquettes du décorateur du film : Alexandre Trauner.

 

 

Serait-ce Auguste Capelier qui était l’assistant d’Alexandre Trauner sur le film ?

 

 

L’une des esquisses d’Alexandre Trauner (la scène de la salle de cinéma).

 

 

Et sa réalisation en maquette en bois, semble-t-il.

 

***

 

 

This site is protected by WP-CopyRightPro