Le livre-accessoire en couleurs du film (photographies exclusives)

 

– EXCLUSIF –

L’exemplaire unique du livre-accessoire qui a servi au générique des VISITEURS DU SOIR (1942) de Marcel Carné

Vous allez pouvoir découvrir, pour la première fois depuis le tournage du film, le livre qui a servi au générique du film.

C’est une pièce extrêmement rare puisqu’il n’en existe qu’un seul exemplaire.

Ce livre est en possession d’une personne qui désire rester anonyme et le tient de son grand-père. En effet, celui-ci travailla à la fin des années 40 au service d’André Paulvé dont les bureaux se trouvaient rue de la Boétie à Paris (VIIIe). Et c’est Paulvé qui le donna au grand-père de cette personne, car ce livre traînait dans un carton quelque part dans les bureaux. Depuis, ce livre est toujours resté avec cette famille. C’est lui-même qui nous a contacté il y a quelques années, soucieux de faire partager cette pièce unique.

 

Quelques petits détails techniques :
La conception de cet ouvrage n’est pas signée, puisqu’il s’agit d’un accessoire du film.
Ses dimensions sont à peu près 29 cm de large par 32 cm de hauteur, avec une profondeur de 15 cm environ. Il contient 19 pages, le reste est en trompe l’œil, il s’agit d’une fausse épaisseur dorée. La couverture est incrustée de petites pierres « simili » précieuses entourant un cadre doré en bois dont l’intérieur représente la gravure que l’on aperçoit dans le film, censée représenter la femme du baron Hugues (Fernand Ledoux).

Cet ouvrage est d’autant plus remarquable qu’il a été conçu sous l’Occupation avec un luxe de détails, alors qu’à l’écran le spectateur ne se doute pas de toute la patience et le travail artisanal qui a été effectué. Ce qui rejoint l’exigence de Carné pour le moindre détail de ses films, du moins ceux de la grande époque.

 

Nous avons donc choisi la sortie du DVD des Visiteurs du soir le 12 novembre 2009 pour vous montrer en exclusivité ce livre magnifique tout en couleurs et enluminures, qui redonnent vie à ce livre que nous sommes habitués à voir en noir et blanc dans le générique du film.

– Tous droits réservés –

 

Montage parallèle entre le générique en noir et blanc (1942) et le livre-accessoire qui a servi au générique (qui est en couleur).

-l’audio de ce montage provient de la bande-annonce du film-

(c) SNC/M6

 

 

Voici les pages dans l’ordre dans lesquelles elles apparaissent dans le générique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Surprise ! En photographiant ces pages, nous nous sommes rendu compte que la 19e page est totalement inédite !!
Se faisant passer pour une vieille légende française du XVe siècle, elle est d’autant plus importante qu’elle apporte un éclairage supplémentaire sur le sujet du film.
On y sent le regard de Prévert sur l’amour pur, l’amour sincère, qui traverse toute son œuvre.

 

 

Voici quelques détails de la couverture de ce livre.

 

 

 

Intéressons-nous maintenant au détail de l’impression des pages de ce livre à travers quelques exemples : le « L » de « Les Visiteurs du soir » entouré d’une enluminure dorée en relief, puis le « A » d’Arletty et enfin le « G » de Gabriel Gabrio, car nous avons essayé par la photographie de vous montrer les petites gouttes en relief sur le côté gauche de la page (qui ne figurent que sur quelques pages de ce livre).

 

 

 

 

Une vue de coupe pour vous montrer l’épaisseur du livre.

 

 

 

Haut de page

 

Share

Publier un commentaire

Votre email n'est jamais diffusé. Les champs obligatoires sont identifiés par *

*
*

*

This site is protected by WP-CopyRightPro