Carné, Prévert, Trauner, Les Magiciens du Cinéma par Jean-Pierre Jeunet, NT Binh et Philippe Morisson

Les Magiciens du Cinéma : Carné, Prévert, Trauner

par Jean-Pierre Jeunet, NT Binh et Philippe Morisson

Edition : Les Arènes.

Format 24 x 30 cm

Prix 45 €

nombre de pages 120 avec 300 illustrations et 22 fac- similés d’époque

en librairie depuis le 25 octobre 2012

 

PRESENTATION

Jacques PrévertAlexandre Trauner et Marcel Carné ont créé parmi les plus belles histoires d’amour portées à l’écran. 

Ensemble, en dix ans, ils ont donné au cinéma français ses plus grands chefs-d’oeuvres : Drôle de drameHôtel du NordLe Jour se lèveLe quai des brumesLes Visiteurs du soir,Les Enfants du paradisLes Portes de la nuit… 

Des documents inédits ou rares, reproduits en fac-similé, permettent de se redécouvrir l’univers du cinéma des années 1930-1940  : 
affiches de films, scénarios annotés par Carné, manuscrits de Prévert, décors de Trauner, partitions de Kosma, revues de cinéma…

 

LE SOMMAIRE

Préface de Jean-Pierre Jeunet
Carné, Prévert, Trauner, le hasard et moi.

Sur les trace de Marcel Carné
par Philippe Morisson

aimer 
Où il est question de l’amour fou, dans toute sa force, sa beauté, et parfois de son impossibilité à durer sur terre, mais aussi de l’amitié avec la solidarité qu’elle suscite. Et bien sûr de l’amour du cinéma et des œuvres qu’il fait naître.

rêver 
Où il est question de transformer les rêves de l’enfance en création personnelle, d’imaginer des histoires et des personnages, puis, pour leur donner vie, de découvrir la magie du cinéma.

jouer 
Où il est question de faire semblant pour se faire plaisir, de se donner en spectacle pour se libérer, en inventant un monde de mouvement et de musique, de costumes et de masques, d’illusions joyeuses et de vérités profondes.

se battre 
Où il est question de l’injustice et de la révolte, de l’absurdité de la guerre et de la censure par la morale ou par l’argent, et de tout ce qui entrave la liberté.

partir 
Où il est question de rompre ses chaînes et de larguer les amarres, mais aussi de se séparer quand il le faut, de transmettre quand on le peut, de mourir aussi libre qu’on a vécu.

Quand le cinéma descendra-t-il dans la rue ? 
Par Marcel Carné

Filmographie – Repères biographiques

 

22 FAC-SIMILES D’EPOQUE

Voici la liste des 22 fac-similés d’époque inclus dans l’enveloppe comprise avec ce livre-objet :

1 – Affiche des Enfants du paradis, 1945.
2 – Affiche d’Hôtel du Nord, 1938.
3 – Carton d’invitation pour la projection privée de Jenny à l’Olympia le 22 septembre 1936.
4 – Extrait du dossier de presse de Drôle de drame, 1937.
5 – Couverture de la revue Pour Vous, n° 526, 14 décembre 1938 avec Jean-Pierre Aumont et Annabella, les jeunes premiers d’Hôtel du Nord.
6 – Pages préparatoires du scénario de Jacques Prévert pour Drôle de drame, 1937.
7 – Extrait du dossier de presse du Quai des brumes, 1938.
8 – Découpage technique écrit par Marcel Carné pour la scène « T’as de beaux yeux… » du Quai des brumes, 1938.
Sur la colonne de gauche, les mouvements de caméra, sur celle de droite, les dialogues.
9 – Lettre du 13 mars 1945 de Louis Jouvet à Jacques Prévert le félicitant de ce « nouveau film nouveau », un « ouvrage cinématographique où la part de Carné est égale à la tienne ». Jouvet lui fait part de son « admiration et de son étonnement ».
10 – Revue Ciné-Miroir, hors-série consacré aux Enfants du paradis, 1945.
11 – Revue Cinémonde, n°545, 29 mars 1939, avec un article de Marcel Carné sur Le jour se lève.
12 – Maquette d’Alexandre Trauner pour Le jour se lève, 1939.
13 – Extrait du dossier de presse des Portes de la nuit, 1947
14 – « Les Feuilles Mortes », manuscrit de Jacques Prévert, écrit pour Les Portes de la nuit, 1946.
15 – Partition des « Feuilles mortes » annotée de la main de Joseph Kosma.
16 – Partition de la balade « Démons et merveilles » pour Les Visiteurs du soir, 1942. Poème de Jacques Prévert sur une musique signée par Maurice Thiriet (participation de Joseph Kosma dans la clandestinité).
17 – La revue Cinémonde n° 108-109, 22 juillet 1947, publie la partition de la chanson « La Belle Vie », composée par Joseph Kosma et Jacques Prévert pour La Fleur de l’âge, film inachevé de Carné.
18 – Télégramme de Marcel Carné à Jacques Prévert lors du tournage de La Fleur de l’âge, 13 juin 1947.
Les tensions apparaissent visiblement entre les deux partenaires. « Je ne suis absolument pas d’accord pour continuer à travailler comme cela », écrit Carné.
19 – Extrait du premier synopsis du Quai des brumes dont l’action est prévu à Rouen, ville de naissance de Pierre Mac Orlan, auteur du roman, 1938. Le film sera finalement tourné au Havre.
20 – Photographie de prestige mise en couleurs des Enfants du paradis éditée par Pathé, 1945.
21 – Extrait du livre-accessoire qui a servi au générique des Visiteurs du soir, 1942. En couleurs, il s’inspire des Très Riches Heures du duc de Berry.
22 – Extrait du dossier de promotion des Enfants du paradis. Édité à l’automne 1943 pendant le tournage du film, il annonce Robert Le Vigan dans le rôle du marchand d’habits, finalement repris par Pierre Renoir.

Teaser exclusif des fac-similés (ne pas partager)

Publier un commentaire

Votre email n'est jamais diffusé. Les champs obligatoires sont identifiés par *

*
*

*

This site is protected by WP-CopyRightPro