Exposition et cycle Discina (André Paulvé) au Théâtre du Ranelagh à partir du 20 janvier 2014

Pendant six mois, le théâtre du Ranelagh renoue avec ses 50 ans d’histoire de salle de cinéma en proposant une exposition consacrée à la mythique société de production Discina.

Affiches, photos, scénarios illustrés, documents rares et exclusifs rendront hommage au producteur André Paulvé et à ses chefs d’oeuvres emblématiques des années 40.

logo-discina

 

Cette manifestation est organisée par Jacqueline Dana-Mounier, dont le père, Jean Mounier, était le directeur de publicité de Discina, et présidé par le comédien, metteur en scène et directeur de théâtre : Pierre Santini.

ranelagh-discina 

 

De plus dans le cadre de ce cycle Discina, un lundi par mois vous pouvez assister aux projections exceptionnelles (et numériques) des films Discina suivants :

Les Enfants du Paradis de Marcel Carné – Lundi 20 janvier à 20h  présenté par Carole Aurouet.

La Belle et la Bête de Jean Cocteau – Lundi 10 février à 20h  présenté par Ellen Schafer.

Lumière d’été de Jean Grémillon – Lundi 17 mars à 20h présenté par  Carole Aurouet.

Les Visiteurs du Soir de Marcel Carné – Lundi 7 avril à 20h présenté par Philippe Morisson.

La Chartreuse de Parme de Christian Jaque – Lundi 5 mai à 20h présenté par Jean-Louis Bompoint.

Casque d’Or de Jacques Becker – Lundi 2 juin à 20h présenté par Jacqueline Dana-Mounier.

TARIF : 8 euros 

Théâtre le Ranelagh – 5 rue des vignes 75016 Paris – 01 42 88 64 44 – accès –

Remerciements à Catherine Develay et Benjamin Dumas sans qui cette manifestation n’aurait pu avoir lieu.

BIOGRAPHIE DE ANDRE PAULVE

André Paulvé découvre le cinéma en collaborant avec le producteur Adolphe Osso avant de fonder sa propre société de distribution Discina en 1938.

Il se lance dans la production en 1939 en créant Speva Films avec Michel Safra.

Entre 1941 et 1947, ces deux sociétés produisent quelques-uns parmi les films français les plus marquants, notamment Lumière d’été (1942), Les visiteurs du soir (1942), L’éternel retour (1943) et Sylvie et le fantôme (1945).

Pendant l’Occupation, la production Paulvé représente la « qualité française » qui perdure jusqu’au tout début des années cinquante avec Les enfants du paradis (1943), La belle et la bête (1945), Manèges (1949) ou Casque d’or (1951).

Mais, progressivement cette « qualité France » perd de son prestige et André Paulvé produit de moins en moins jusqu’à la disparition de Discina en 1952. Son dernier film, Mourez, nous ferons le reste sort en 1953.

(source BIFI).  

paulvé-dp

 

ANDRE PAULVE ET JEAN MOUNIER  : Deux hommes qui se sont battus pour faire briller le cinéma français

Par Jacqueline Dana-Mounier

La société Discina, à partir de 1940 porta haut la bannière du cinéma français, malgré l’occupation, les difficultés, elle put échapper à l’emprise allemande. Elle produisit jusque dans les années cinquante, plusieurs chefs d’oeuvre devenus des films « culte » : Les Visiteurs du Soir, l’Eternel Retour, Lumières d’été, La Belle et la Bête, Orphée…

Son président se nommait André Paulvé, le chef d’orchestre du lancement des films, Jean-Marie Mounier. 

Ce dernier dirigeait le service de publicité et fut le précurseur de ce qu’aujourd’hui on appellerait le marketing, créant slogans et campagnes, choisissant  illustrations et affiches où le goût artistique rivalisait avec l’efficacité publicitaire, s’occupant des relations avec la  presse, du suivi des tournages, des galas. Sous son impulsion les façades des cinémas se transformaient  en décors de théâtre, la rue se métamorphosait et prenait des couleurs, la magie  envahissait les trottoirs.

André Paulvé, producteur sensible à la qualité lui a toujours laissé les mains libres  et leur collaboration a tracé une empreinte unique dans le paysage du cinéma français. 

 

façade madeleine visiteurs

La façade du cinéma Madeleine conçu par Jean Mounier pour le lancement des Visiteurs du soir de Marcel Carné (c) D.R.

PHOTOGRAPHIES DE L’EXPOSITION DISCINA

P1160495 

D.R.

P1160508

D.R.

P1160509

D.R.

P1160489

D.R.

P1160491

D.R.

P1160514

D.R.

P1160543

D.R.

La salle du Ranelagh.

P1160534

D.R.

Les photographies ci-dessus ont été prises par Philippe Morisson.

Foyer

D.R.

1836735_659478987432203_792561139_o

D.R.

Jean-Jacques Paulvé, le fils d’André Paulvé, devant deux documents promotionnels des Visiteurs du soir.

1039767_659475304099238_366083214_o

D.R.

Jean-Jacques Paulvé et Jacqueline Dana devant des documents des films La Chartreuse de Parme et Casque d’Or produit par André Paulvé.

Les Photographies ci-dessus proviennent de  Jacqueline Dana.

 

LIENS

Le site du Theatre du Ranelagh.

L’hommage à André Paulvé par Jacqueline Dana-Mounier.

Le site sur Jean Mounier, le directeur de publicité de Discina de Jacqueline Dana-Mounier.

Une page hommage au Ranelagh sur le site Ciné-Façades.

Une page sur les cinémas du XVI° arrondissements de Paris (dont le Ranelagh) sur le site Silver Screens

 

discina1939

 

Share

Publier un commentaire

Votre email n'est jamais diffusé. Les champs obligatoires sont identifiés par *

*
*

*

This site is protected by WP-CopyRightPro